• Serge Pieters Diététicien

La guarana chez le sportif


La guarana (Paullinia cupana), également connu sous les noms de gomme de guarana, graines de guarana et cacao brésilien, est une plante indigène de la région amazonienne.

Les composés actifs des graines de cet arbuste de la jungle sud-américaine sont les alcaloïdes : Caféine, Théophylline, Théobromine, Tanins et Saponines.

Selon la base de données sur les médicaments naturels, la guarana contient plus de caféine que la plupart des plantes, avec 3,6 % à 5,8 % de caféine, contre 1 % à 2 % dans le café.

La guarana a été étudiée pour activer le système nerveux central (c'est-à-dire, augmentation de la vigilance mentale, résistance à la fatigue) améliorer le poids corporel. Elle est régulièrement utilisées pour traiter les maux de tête, la paralysie, l’irritation des voies urinaires et la diarrhée.

Certains auteurs ont découvert que le guarana interagissait avec de nombreux types de suppléments et de médicaments tels que des produits contenant de la caféine, des inhibiteurs de la monoamine oxydase, de l’adénosine, de la clozapine, du lithium et de l’acétaminophène.

En fait, l’ajout de 72 mg d’éphédra et de 240 mg de caféine de guarana pendant 8 semaines réduisait la masse corporelle et la graisse chez les individus actifs.

La guarana peut avoir des effets secondaires graves pour certains individus. L’effet coupe-faim est liée à la teneur en caféine. En général, les effets secondaires signalés par l’utilisation de guarana sont liés à sa teneur en caféine et comprennent l’anxiété, l’insomnie, les battements cardiaques rapides et les maux d’estomac.


Caféine, Coffea Arabica, Guarana, Thé vert, Theobromine, Maté

Actions sur les performances physiques :

performance de course d’enduranceforce musculaire,taux de catécholamine sériqueréponses immunitaires chez les coureurs et les cyclistescatécholamine sanguineperformances anaérobies endurance performancecapacité d’endurance

Actions sur la santé en général

Le risque de maladies dégénératives du cerveau causées par le vieillissement (déclin cognitif, démence) ↓ le risque de maladie de Parkinsonle système nerveux central (c.-à-d. l’augmentation de la vigilance mentale; résistance à la fatigue)composition corporelletraiter les maux de tête, la paralysie, l’irritation des voies urinaires et la diarrhée;tension artérielle, anxiété, maux de tête et stimulation cardiaquele système de défense antioxydant et l’oxydation des lipides musculaires chez les personnes en bonne santé ou diabétiques


Adapté de Sellami et al. Herbal medicine for sports: a review. Journal of the International Society of Sports Nutrition (2018) 15:14


© Serge Pieters 2020

Retrouvez-moi également sur 

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon